Le quartier de Recife où j'ai résidé pendant mes deux premières semaines (auberge de jeunesse et "chez l'habitant" en couchsurfing) s'appelle Boa Viagem. Il est connu pour sa grande plage de plusieurs kilomètres, bordée d'immenses buildings.

S5002858  DSCN0668

S5002853

Petite trempette des pieds, avec Viki (sur la photo) et Jose, un couple de voyageurs chiliens. C'est le soir, il fait toujours aussi chaud, et l'eau est délicieuse. Mais j'ai lu qu'il était déconseillé de se baigner, car il y a des requins. Les panneaux sur la plage le confirment. Selon les marées, il y a des moments où on peut se baigner, car un recif de corail protège lorsque l'eau est basse. J'irai me baigner quelques jours plus tard. De toute façon, il suffit d'observer les locaux, et de se baigner en même temps qu'eux.

DSCN0810  DSCN0811

La même plage, mais en journée, sous le soleil, sous le parasol, avec une "agua de coco" (eau de coco). Impressionnant à voir préparer! Avec un grand couteau (comme un sabre), le vendeur coupe l'extrémité supérieure de cette noix de coco encore fraiche, et y glisse une paille. Allez, je n'ai plus qu'à boire cette eau douce et légèrement fruitée pour me désaltérer. On trouve l'agua de coco aussi en canette, mais avouez que ça a beaucoup pus de charme ainsi!

DSCN0816

Sur la plage, vendeurs ambulants de boissons, fruits secs, glaces, crevettes, salade de fruits, bijoux, bateaux miniatures en bois, tatouages... On voit de tout défiler, et aussi les personnes qui passent ramasser les poubelles. Les gens jettent quasi systématiquement tout par terre là où ils sont, mais le nettoyage est lui aussi continu, ce qui fait que ce n'est pas si sale que ça! Ca donne du boulot diront certains!

Il y aussi des vendeurs qui ont leur place fixe, et qui installent parasols et chaises longues pour qui veut. Au début je me dis: "pas besoin, je préfère m'allonger directement sur le sable". Mais en fait, le parasol est indispensable sous ce soleil, et la chaise longue bien confortable finalement!

DSCN0817  DSCN0818

Bon, une fois la journée finie, ils doivent tout remballer, charger sur une remorque à bras, et tout ramener chez eux. Quel travail. Alors, moi, bon-coeur, je les aide un petit peu.

S5002861  S5002863

Mais c'est pas le tout, lui n'a pas fini sa journée, car une fois la nuit tombée, il tient un petit stand près d'un arrêt de bus, où je le recroiserai plus tard. Bien sympathique! Allez, moi je rentre!